Toujours mécontents, les soldats de la Misca promettent une nouvelle marche