Le président béninois préfère la Chine à Bolloré et à son concurrent béninois pour son projet ferroviaire