La Guinée équatoriale réagit au procès des  »biens mal acquis »