Elections 2018 : la bataille du septentrion est lancée