Comment et pourquoi nous sommes devenues des « vendeuses de piment »