Aussitôt arrivé en Chine, Paul Biya ordonne la signature de cinq nouveaux accords avec l’empire du milieu.