«Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne»