Tabassé parce qu’il était noir, SOS Racisme se constitue partie civile