Rentrée 2017: des coups de feu entendus dans les zones anglophones