Les raisons pour lesquelles Paul Biya a accepté l’aide américaine