Pour l’UA, «il est temps d’agir collectivement» contre Boko Haram