« Piratage » du Site Web de la présidence, premiere interpellation