Les médias sociaux prennent plus de pouvoir au Cameroun