Maroua : La police ( ESIR ) sèment la terreur dans la ville