Manuel Valls : « Ma candidature est une révolte »