Les préservatifs classiques seraient trop petits pour les Ougandais