Le «zoua-zoua» emporte plusieurs boutiques au marché de Gobo