Le recours au piment dans la musique est un signe de faiblesse textuelle