Le gouvernement réfute des allégations de tortures et d’exécutions sommaires