Le Contre-amiral Jean Mendoua était au front pour calmer les soldats de l’armée marine en colère