Le chinois Sichuan Telecom commence la fabrication des 500 000 ordinateurs promis par Paul Biya