L’armée se défend de commettre des exactions