La loi de finance 2015 est une fiscalité de guerre