La débâcle des Lions expliquée… à moitié