La cacophonie persiste dans le Droit d’auteur de l’art musical