la Banque mondiale doute des capacités de Camtel à rentabiliser le mobile et la 3G