Kolofata: Les ravisseurs exigent 200 millions de F par otage