Joseph Banadzem : « Notre absence pourra être prolongée si rien n’est fait »