Joseph Antoine Bell se défend des accusations de corruption