Joseph Antoine Bell : «On veut me faire taire mais, c’est peine perdue»