Joseph Antoine Bell : « *On doit pouvoir se parler »