Joseph Antoine Bell au sujet de la décision du TAS: «C’était prévisible»