Gohou Michel : « Moi je meurs je reviens »