GERARD KUISSU : «on m’a arrêté pour outrage au chef de l’état»