Georges Weah: L’espoir des damnés de la terre