Exclusions au RDPC : Quand le parti au pouvoir se mord la queue