Élections présidentielles : Constitutions africaines, silence, on tripatouille !