Ebola, la désastreuse psychose