Douala a-t-elle renoué avec son image de cité poubelle ?