Crise énergétique: de l’électricité dans… l’hémicycle