Par crainte de nouvelles violences, la France adresse un message à la communauté française du Gabon