«Le Cameroun n’’est pas le 2e pays le plus dangereux au monde»