Me Pauliane Boum: «C’est la société Camrail qui a décidé de doubler le nombre de wagons»