La Banque Africaine de Développement portera une partie du risque dans l’emprunt souverain du Cameroun