Au nord Cameroun, « toute la population est visée par les attentats »