Au moins 40% des armes de Boko haram sont françaises