Attentats : compassion sélective des Africains?