Atteinte à la fortune publique : les ambassadeurs impliqués ?