Après sa libération, Jean Bikoko veut trainer les autorités administratives et policières en justice