AES SONEL : “Qui aime le noir paye sa facture en retard”